La COP 26 s’est achevée en novembre avec l’annonce du Pacte de Glasgow, qui a pour but de renforcer la lutte contre le réchauffement climatique. Dans les dernières minutes des négociations, une demande de l’Inde vient cependant limiter les avancées faites lors de ce sommet. En exigeant que l’énergie au charbon ne soit pas complètement éliminée d’ici 2050, l’Inde remet au cœur du débat un sujet épineux : allier développement et neutralité carbone ne sera pas évident du tout pour les économies émergentes. Il est temps de répondre à ce problème pour atteindre des accords climatiques ambitieux et efficaces.