Fin novembre, des manifestants au Burkina Faso et au Niger ont arrêté un convoi de ravitaillement militaire français, exprimant leur colère face au succès limité de la France dans la guerre contre le terrorisme au Sahel au cours des huit dernières années. Un récent accord militaire russo-malien a suscité des inquiétudes en Europe ce qui soulève la question: que réserve l’avenir aux populations sahéliennes ?