La Camargue : le joyau de la Méditerranée

L’écosystème et la biodiversité sont entre l’enclume et le marteau aujourd’hui – ils ont un lien direct avec notre survie, étant aussi fragiles que la vie. Il est extrêmement important d’évaluer les choses qu’on a avant de les perdre, parce que demain n’est plus aujourd’hui. La Camargue est l’une des merveilles de la nature, aussi importante que l’Amazonie ou les forêts indonésiennes – l’une protège la biodiversité dans le monde animal et végétal, et les autres maintiennent l’équilibre dynamique et la distribution d’oxygène dans les quatre coins du monde. La pièce maîtresse du sud de la France doit être préservée coûte que coûte, car elle participe à la réduction et l’absorption  des gaz à effet de serre.

En 2004, le professeur Chris Thomas, l’un des principaux scientifiques étudiant l’extinction des animaux, avait averti que plus d’un million d’espèces pourraient disparaître d’ici 2050. Un autre rapport de 2020 a analysé les données d’extinction au fil du temps et a conclu qu’un tiers des espèces animales et même végétales pourraient de ne plus exister dans moins de 50 ans.

La Camargue est située entre la mer Méditerranée et deux parties du delta du Rhône, avec une superficie de plus de 930 km2, le plus grand delta fluvial d’Europe occidentale. Avec un nombre impressionnant de races uniques d’animaux qui forment la faune camarguaise, en incluant sans s’y limiter les chevaux, les taureaux et les flamants roses de Camargue, la région héberge plus de 150 000 oiseaux différents, un rappel de la beauté qui existe sur notre planète et que, tenant compte des rapports scientifiques dont nous disposons, nous devons nous battre pour préserver.

Les célèbres chevaux camarguais, comme les taureaux, vivent en semi-liberté, ce qui signifie qu’ils traversent la région librement sans restriction et de leur propre gré. Ces chevaux sont étonnamment l’une des plus anciennes races de chevaux au monde – initialement de couleur brun foncé ou noir à la naissance, ils deviennent blancs à l’âge de quatre ans. Ils ont la taille des poneys, donc plus petits que le cheval moyen, et peuvent s’adapter au climat local constamment fluctuant, capables de résister à la fois à la chaleur torride de l’été ainsi qu’au froid engourdissant de l’hiver.

Source: La Ramoneta

Les taureaux de Camargue sont aussi une race particulière de bovin – comme les chevaux de la même région, ils sont plus petits que le taureau typique et se baladent librement aussi. Ils sont chassés pour leur viande de qualité, qui a une réputation d’excellence parmi les gourmets et qui est servie dans les plats pour les clientèles locales ainsi que pour les touristes provenant des autres régions. La Camargue est aussi connue pour ses traditions taurines, dont les taureaux qui sont sélectionnés comme les plus forts et les plus courageux se font immortaliser en statue. Ceux qui parcourent librement la région sont connus comme des purs espèces spécifiquement de la Camargue, qui diffèrent de ceux utilisés pour la course de taureaux qui prennent place en France chaque année avec des taureaux qui se font importés d’Espagne et du Portugal. 

Source: Pascal Cribier

Quant aux flamants roses, la Camargue est pour eux un endroit idéal pour nicher et se nourrir; cela a fait de ces oiseaux un emblème incontournable de la région. Parmi les 150 000 oiseaux toutes espèces confondues du delta du Rhône, ces flamants roses majestueux représentent 6% du total. L’admiration de cette espèce se fait notamment dans le parc ornithologique de Camargue ou dans le parc naturel sur ses nombreuses étendues d’eau.

Source: World Nomads

Selon un rapport qui remonte à 2013, 35% des animaux sauvages de toute l’Europe se trouvent sur le territoire français et la France héberge 3% de la population mondiale d’oiseaux. La perte d’habitat naturel a un impact néfaste sur la biodiversité en France, selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), pour plusieurs raisons – pour les espèces d’eau douce, les risques peuvent varier de la surextraction d’eau aux sécheresses, et les animaux qui vivent sur terre sont menacés par l’agriculture, l’expansion agricole, les produits chimiques utilisés par les agriculteurs et le tourisme. Au total, on estime que 26% des espèces naturelles sont menacées en France – heureusement, le gouvernement français a pris des mesures draconiennes pour la protection de sa biodiversité après avoir publié La Strategie Nationale pour la Biodiversité en 2011 qui a duré jusqu’au 2020, avec l’intention de rendre le pays “un pays modéle pour la restauration de la biodiversité”. Depuis lors, la France consigne toutes les mesures qu’elle prend dans son 5e Rapport National à la Convention sur la Diversité Biologique: certaines de ces mesures incluent la désignation de plans d’action pour des espèces menacées plus que d’autres, la diffusion nationale des pratiques de biodiversité et la construction de sanctuaires protégés pour les animaux. Comme le véritable trésor national qu’elle est, la faune colorée camarguaise constitue un symbole de la persévérance dans la lutte pour la protection d’espèces en voie de disparition; n’oublions pas que les espèces contribuent grâce à leurs instincts de conservation à la préservation de l’écosystème, d’une façon directe ou indirecte. Par titre d’inspiration, la France est considérée comme un modèle qui peut influencer le monde sur le plan de la biodiversité. 

Soundous Menaa