Football : Bilan européen de la saison

Par Hugo Albaredes 

Si l’Euro 2016 avance et approche de sa fin à grands pas, la saison des clubs s’est quand à elle terminée le 28 mai dernier, avec la finale de la Ligue des Champions, remportée par le Real de Zidane. L’occasion de faire le point également sur les sacres du Barça, du Bayern, de la Juve, de Paris et bien évidemment de Leicester.

Coupes d’Europe :

C1 : La Undecima pour le Real. Le Real Madrid a été chercher sa onzième victoire dans la compétition (un record) face au voisin honni de l’Atlético aux tirs au but, les deux équipes n’ayant pas pu se départager à l’issue des prolongations (1-1 score final). C’est un dénouement fantastique pour le coach merenge Zidane, qui a pris l’équipe en cours de saison et qui devient le deuxième français à gagner le titre suprême en tant qu’entraîneur. Pour l’Atlético en revanche la défaite est amère, d’autant plus qu’ils avaient eu un parcours remarquable dans la compétition, sortant successivement le Barça et le Bayern, les deux favoris de la compétition.

C1 (féminines) : Lyon au sommet. La section féminine de l’Olympique Lyonnais a remporté pour la troisième fois la Ligue des Champions, en dominant Wolfsburg en finale. Ce match avait une saveur particulière pour les joueuses de Gérard Prêcheur, qui avaient été battues trois ans auparavant par le même adversaire en finale et qui voyaient trois de leurs cadres (Necib, Schelin, Henry) disputer leur dernier match pour le club. Au final, c’est à la séance de tirs au but que la différence s’est faite, et l’OL a pu prendre sa revanche sur les Allemandes et asseoir son règne sur l’Europe.

C3 : Le troisième sacre de Séville. Cette édition de la Ligue Europa a fait saliver plus d’un inconditionnel du football. Les présences de Dortmund, Tottenham, Manchester United, Liverpool et Valence, pour ne citer qu’eux, offraient de nombreux chocs, dont le plus remarquable fut la double confrontation Dortmund-Liverpool marquée par une extraordinaire victoire des Reds à Anfield. Cependant, Séville a eu le dernier mot en finale face aux hommes de Klopp et s’est adjugé un troisième sacre consécutif, record de la compétition. Aduritz, Bakambu, Gameiro et Aubameyang finissent dans les meilleurs buteurs.

Championnats Nationaux :

Angleterre : La tornade Leicester. Leicester constitue la plus belle surprise du Royaume depuis- au choix- Blackburn 1995 ou Nottingham Forest 1978. Profitant du mauvais départ de Chelsea, champion en titre, et de l’inconstance parfois affligeante des Arsenal, Manchester City ou bien Liverpool, les Foxes ont donc enlevé leur premier titre de champion, emmenés par Vardy (24 buts) et Mahrez (17 buts, 11 passes). Du côté des larmes, Aston Villa a connu la pire saison de son histoire et sera accompagné de Norwich et de Newcastle en Championship.

Allemagne : Le Bayern évidemment. Avec 88 points, le Bayern a tout écrasé, emmené par son duo Lewandowski (30 buts) et Müller (21 réalisations), remportant également la Coupe d’Allemagne pour le dernier match de Guardiola à la tête de l’équipe. Cependant, les Bavarois ont dû attendre les dernières journées pour fêter leur titre de champion, la faute à une équipe du Borussia Dortmund exceptionnelle (le meilleur dauphin de l’histoire), portée entre autres par Aubameyang, deuxième meilleur buteur avec 25 buts. Wolfsburg, deuxième l’an passé, finit à une plus que modeste 8ème place, tandis que Stuttgart (champion en 2007) et Hanovre sont relégués.

Italie : Un cinquième scudetto pour la Juventus. Une fois de plus, La Juventus Turin a devancé la concurrence pour glaner un cinquième titre d’affilée, record de l’Inter égalé. Les grands hommes de ce sacre sont Pogba, Dybala (deuxième meilleur buteur) et l’inoxydable Buffon, auteur du record d’invincibilité de la Série A. La Vieille Dame devance le Napoli de Higuain (36 buts, record de Nordahl battu) et la Roma de Spaletti (qui a remplacé Garcia en cours de saison) et Totti. Capri, Frosinone et le Hellas Vérone de Toni, qui a pris sa retraite, descendent en Serie B.

France : Le PSG a tout écrasé. Une fois de plus, Paris est sacré champion de France. Contrairement à la saison passée, les Parisiens ont profité de l’absence de concurrence -illustrée par la terrible saison de Marseille- pour pulvériser bon nombre de records, Lyon, deuxième, pointant à…. 31 points ! Zlatan est évidemment l’homme de la saison, avec 38 buts et 13 passes en 31 matches. Du côté des descentes, Reims et le Gazélec accompagnent une tristement historique équipe de Troyes, condamnée depuis fin mars et ayant été humiliée 9-0 par le PSG.

Espagne : 24ème titre pour le Barça. Tout avait failli mal se terminer pour Barcelone, qui possédait respectivement 7 et 10 points d’avance sur les deux rivaux Madrilènes début avril. La présence de Suarez (meilleur buteur avec 40 buts en Liga), de Messi (26 buts, 16 passes), Neymar (24 buts) et d’Iniesta a permis aux Catalans de bien finir la saison, glanant également la Coupe du Roi. Le Real de Zidane, fort de ses 12 succès consécutifs termine second devant l’Atlético de Grizemann et du Cholo Simeone. Le Rayo Vallecano, Getafe et Levante évolueront en Segunda Division la saison prochaine.