Championnat d’Europe de Judo 2016 : la moisson française

Par Hugo Albaredes

Avec 5 médailles d’or, 1 en argent et 2 en bronze, les judokas français ont une fois de plus montré que la France est l’une des meilleures nations européennes sur les tatamis.

Pour sa première finale, Walide Khyar (20 ans) fut le premier tricolore à dégainer, face à l’Azerbaïdjanais Safarov, dans la catégorie des moins de 60 kg. Agressif dès le début, il se découvre et concède un yuko et un waza-ari. Sa persévérance finit cependant par payer et il l’emporte par ippon, grâce à un sublime ura-nage. C’est son premier titre, qui lui ouvre probablement les portes pour les Jeux Olympiques pour,  peut-être, empocher une autre médaille.  Un peu plus tard dans la journée, c’était au tour de Priscilla Gneto de glaner l’Argent en -52 kg, face à la Kosovarde Kelmendi, qui avait auparavant sorti l’autre Française Annabelle Euranie et qui gagne donc son deuxième titre européen.

La deuxième victoire française est venue d’Automne Pavia, en -57 kg, qui a maitrisé sa finale grâce à un yuko sur uchi-mata, lui assurant un troisième titre européen dans la catégorie. Après sa médaille de bronze l’an dernier aux championnats du monde, elle s’avance en tant que favorite pour Rio cet été.

d5fb17d539677c9eca032e16929ba

Le deuxième jour a été marqué par une double médaille française : L’Or pour Gévrise Emane et le Bronze pour Fanny-Estelle Posvite. La première citée l’emporte pour la cinquième fois en Europe, un titre qui rejoint entre autres 3 championnats du monde et une médaille de bronze olympique. Un des plus beaux palmarès du sport français auquel pourrait s’ajouter une nouvelle médaille olympique cet été.

Enfin, pour le dernier jour d’épreuves individuelles, Audrey Tcheuméo en -78 kg et l’inévitable Teddy Riner (en +100 kg) ont tous deux remporté l’Or. La première a parfaitement maîtrisé sa finale, forçant son adversaire à concéder 4 pénalités, l’équivalent d’un ippon, qui lui offre un troisième titre européen. Plus tard dans la journée, c’est au tour de notre Teddy national, logique favori quand on connaît son palmarès, de s’avancer. Mis en difficulté en demie, il a su redresser la barre lors de la finale, l’Israélien Sasson concédant plusieurs pénalités avant de céder sur une clé de bras. C’est la cinquième fois que Riner est champion d’Europe, lui qui essaiera de glaner une nouvelle médaille d’or à Rio, après celle de 2012 à Londres et le Bronze obtenu en 2008 à Pékin. Mieux, il a pu préserver sa série d’invincibilité qui s’étale sur maintenant près de 6 ans et 99 succès consécutifs !

Par ailleurs, pour ces championnats, la délégation française était privée de Clarisse Agbegnenou (championne du monde des -63 kg en 2015) et de Loïc Pietri (deuxième lors de ces mêmes championnats en -81 kg), tous deux en convalescence ; ce qui montre que la France possède une belle densité de grands judokas.

tcheu

Les médaillés français :

Femmes

-52 kg : Priscilla Gneto : Argent

-57 kg : Automne Pavia : Or

-70 kg : Gévrise Emane : Or             Fanny-Estelle Posvite : Bronze

-78 kg : Audrey Tcheuméo : Or

Par équipes : Bronze

Hommes

-60 kg : Walide Khyar : Or

+100 kg : Teddy Riner : Or

A noter également le forfait d’Alexandre Iddir en demi-finales des -90 kg, pour cause de blessure. Il n’a pas pu combattre pour le Bronze.