UCL : Les créateurs s’affairent !


Cover photo credits: Adryan Son’s S/S Men’s Collection // HMUA: Godfrey Ho & Sarah Ashleigh Make Up Artist (http://www.londonbodypainting.co.uk/) // Models: Piru Pathmarajah, Mariko Siig, Victoria Zuza & Sam Kingscott

Photos credits: FYI photography


Par Serena Chiang 

Au moment de se mettre au travail, les créateurs de UCL s’enferment dans leurs ateliers, croquis en main et les yeux fixés sur les tissus qu’ils ont assemblés. Ils en oublient les vicissitudes du quotidien telles que les études, le sport ou les obligations sociales. L’année dernière, ils ont ébloui les spectateurs avec une série de chefs-d’œuvres avant-gardistes et rocambolesques. Maintenant, le défilé de 2016 se rapproche et l’ambiance est plus mouvementée que jamais. Le 5 et 6 mars, la société MODO nous promet à nouveau un spectacle époustouflant.

Sophie Watson, co-présidente de l’équipe de créateurs à UCL, est responsable des cours de couture pour les créateurs débutants tous les jeudis soirs. Pendant ces sessions, le dynamisme s’accentue au fil du processus d’apprentissage, et très rapidement ses élèves s’éloignent des techniques basiques pour s’inventer un style bien à eux. Grâce à leur présence et la passion qui les anime, Sophie et son collègue Khourosh Pakrooh réussissent à accueillir plus d’amateurs et de férus de la mode à chaque séance.

Toujours grâce à un enthousiasme réel encouragé par des réunions hebdomadaires, les mannequins comme Océane Alizée Auris, un étudiante en master franco-portugaise, ont décidé de s’inscrire à MODO et d’y consacrer leur énergie. Grâce à l’accent mis sur l’assurance plutôt que l’apparence, la society a réussi à recruter des mannequins dont certaines sont devenues créatrices et qui se sont déjà mises au travail en concevant leurs propres tenues.

5492fe70-f42f-4a19-b11c-e5ff0d01dd5b
Models: Yanan Yao, Hayden Munt, Yi-Li Lim // HMUA: Twinkle Makeovers (Mimi ZR) Clothing // Designer: Sophie Watson

A l’approche du défilé les collections sont sur la bonne voie. Parmi les créateurs on trouve Joséphine Oyinlola que nous avons rencontré et qui a abordé avec nous son thème : l’émancipation. Elle a travaillé cette fois avec un look biscornu qui s’inspire du pouvoir et la liberté de l’être humain; ce qui lui garantira, on n’en doute pas, une place centrale dans le défilé. Une de ses camarades, Sophie, la décrit comme « une des plus spontanées d’entre nous ». De son côté avec son choix de matériaux la créatrice Mireya Pardo Asunción plonge, sans arrogance ou radicalisme, dans les problématiques du féminisme, ce qui a également une porté humaniste.

En tout nous voilà une cinquantaine des créateurs, chacun avec une petite histoire à raconter. Dès que le travail manuel sera fini, l’équipe de production prendra la relève sous la direction de Mariko Siig afin de perfectionner la scène du défilé le 5 mars.

d52fb02e-596f-426f-8f64-0e7dd88bf1a5